@mrjyn

Johnny Palazzotto: pathetic fucking piece of shit who deserves to be called out

Like 
Show more reactions
Comment
Comments
 
 
Did I book this show? Seem to remember a BobBo cassette
Remove
 
 
Doug Meet  

NO, once again you were thirty years too old to book this show. i was their manager from Baton Rouge to NYC. stop trying to fucking insinuate yourself into the very small world of Baton Rouge music (where everybody doesn't know your name). No one from Bobbo even knows who the fuck you were. Good luck before you die trying to find a legitimate band (including the Times) who you did book. Please just dodder off into your decline with some dignity. And if you don't, I will continue to embarrass your pathological lies (e.g. The Georgia Satellites, whom you also didn't book--they were on my label) with facts until you take yourself off of social media from embarrassment, or your caretaker does, before you end up sounding like Donald Trump, writing posts at 4AM about bands you never even liked, much less promoted. You are a pathetic fucking piece of shit who deserves to be called out like this every time.

Extended Stay America: Baton Rouge Citiplace: by decency, humanity or paycheck!





 It was me in Cleveland on Lake Erie when I realized that I had  Raynaud's syndrome

2ème email dès aujourd'hui 31/08/17

premier email suit

Gentilhomme,


Comme je m'attendais à ce que le personnel ici à Baton Rouge, LA, Citiplace soit sous GM, le leadership de Dwayne Dillon a été forcé à un silence absolu jusqu'à ce que le compte décrit ci-dessous ait été dit par la directrice adjointe, Danielle, qu'elle a été interdite de dire tout à fait quant à son témoignage antérieur concernant l'agression aggravée par un de vos invités, Aaron (je n'aurai son nom de famille que si je reprend le rapport d'incident de la police demain).


Cela me laisse dans la position précaire du seul savoir, selon le GM, que l'assaillant du 29, Aaron, lui a admis qu'il l'avait fait, en fait, m'étouffer pendant environ trois minutes, ce qui m'a fait me disloquer et me rompre le tympan, ainsi que de grandes abrasions aux deux genoux, aux coudes et aux hanches.


Maintenant que je sais qu'il y a un silence radio dans la peur des responsabilités légales, c'est à vous, messieurs, le service juridique qui s'occupe de ce mur de déni que je suis sûr que vous apprécierez.


Cependant, je ne l'apprécie pas du tout en tant que locataire de près de deux ans, en payant en moyenne 1 700 dollars par mois et, en contrepartie, à la carte Discover de ma mère de 80 ans, notre première taxe de retard, en raison de l'incertitude menacée par votre représentant, Dwayne Dillon, qui est facilement traduit dans un tribunal de justice en tant que rétribution pour l'agression aggravée de son hôte et de votre entreprise contre moi du 29/08/17.


J'ai récemment parlé à votre directeur de district, Reginald (apparemment, personne n'est à l'aise pour donner des noms ou des numéros de téléphone), qui a dit qu'il avait lu mon e-mail initial (inclus dans le fond de ce document, et il m'a dit insatisfaisant et comme si Quelqu'un était en train de repousser le président Trump au sujet du rassemblement nazi à Charlottesville, qu'il était «horrifié des deux côtés de l'incident» (comme vous vous en souviendrez, cette citation du président Trump n'a pas si bien chuté que je suis encore malade Le manque d'empathie de Reginald qui comparerait mon assaut par un de vos invités sans ma faute à ma réaction après avoir été étranglé qui était à moitié alimenté par l'adrénaline et l'impuissance de votre personnel à appeler le 911 pour moi), alors que j'étais presque étranglé à mort pendant trois minutes pour ne rien faire plus que marcher à la réception de l'ascenseur et être appelé un pédophile, à propos de rien, à l'exception de son intoxication affichée par les trois bouteilles Budweiser longues qui résistaient dans la zone de check-in de la réception, et où il a été engagé dans une conversation ivre avec les autres membres du personnel.


Au fur et à mesure que je me dirigeais vers la réception pour dire bonjour à mes anciens amis et à tes employés, il se tourna vers moi et me mit à bout d'ivrai: «Qu'est-ce que tu fais ici, Pedophile?


Le reste de cet incident horrifiant dont je souffre encore des effets physiques, émotionnels, raciaux et traumatiques, a fini par être suivi à l'extérieur (où, pénalement, aucune caméra de surveillance n'est placée - je pense que la seule chaîne en Amérique avec aucune) et jeté au sol sous le ventre - où j'ai été étranglé par derrière par ce monstre ivre alors que je criais pour l'un des deux employés, y compris Danielle, le directeur adjoint et Alivia Clark pour venir m'aider. Ils n'ont pas!


Pour faire une longue histoire, car je vais appeler le numéro de l'entreprise directe demain, personne ne sortit par la décence, l'humanité ou un chèque de paie, et a aidé ou même appelé le 911, alors que je criais pour Aaron de cesser de m'étouffer et d'arrêter de tuer Moi, et puis pour compléter, après que je suis arrivé et suis allé à l'intérieur pour appeler la police, ils n'ont pas pu appeler le 911 du téléphone de l'hôtel (il a été réglé le lendemain par ATT).


À ce stade, je devais courir à l'extérieur, alors qu'ils se moquaient de moi et obtenir une personne d'une entreprise appelée Pop-a-Lock qui a assisté à l'événement entier pour m'appeler.


La police enquête actuellement sur cet incident après avoir contacté cette personne.


Et au lieu d'une excuse par le GM, j'ai reçu un avertissement avec l'auteur de cette attaque aggravée SUR LA PROPRIÉTÉ DE L'ESA!


Pour ajouter de l'insulte à la blessure, notre GM, Dwayne Dillon et notre directeur de district, Reginald, ont continué à être silencieux sur cette question, ET À L'AUJOURD'HUI, Ma mère a été chargée d'une taxe tardive pour plus de 30 $ parce que j'étais menacé de démoculation après DEUX ANS.


Je n'arrêterai pas de revendications ici, mais je suppose, messieurs, qu'outre la culture du racisme qui, depuis au moins quatre ans, et pour ce que j'ai attesté ci-dessus, qui ne peut être nié, que je ne le ferai pas être satisfait de la résiliation de l'avertissement qui m'a été délivré par votre directeur général, Dwayne Dillon (un avertissement pour ce dont je ne suis pas sûr, car j'ai été étranglé par un de vos invités après avoir été appelé pédophile), un mois gratuit à votre hôtel (que j'ai déjà reçu auparavant pour beaucoup moins dans le passé), un remboursement d'une taxe tardive facturée à la carte de crédit de ma mère aujourd'hui comme représailles de Dwayne Dillon pour l'avoir signalé dans ce courriel...
 

    Gentleman,


    As I expected the staff here in Baton Rouge, LA, Citiplace to be under GM, Dwayne Dillon's leadership was forced to an absolute silence until the account described below was told by the Deputy Director, Danielle, that she was forbidden to say anything about her earlier testimony about the aggravated assault by one of your guests, Aaron (I will have her last name only if I take over the report of a police incident tomorrow).


    This leaves me in the precarious position of only knowing, according to the GM, that the assailant of the 29th, Aaron, admitted to him that he had, in fact, choked me for about three minutes, caused me to dislocate and break the tympanum, as well as great abrasions at both knees, elbows and hips.


    Now that I know that there is a radio silence in the fear of legal responsibilities, it is to you, gentlemen, the legal department that deals with this wall of denial that I am sure you will appreciate.


    However, I do not appreciate it at all as a tenant of almost two years, paying an average of $1,700 a month and, in return for my 80-year-old mother's Discover Card, our first late payment, due to the uncertainty threatened by your representative, Dwayne Dillon, who is easily translated into a court of law as compensation for the aggravated aggression of his host and your business against me from 29/08/17.


    I recently spoke to your district director, Reginald (apparently, nobody is comfortable giving names or phone numbers), who said he had read my initial email (included in and said he was unsatisfactory and as if someone was pushing President Trump about the Nazi rally in Charlottesville, that he was "horrified on both sides of the incident" as you will remember, that quote from President Trump did not fall so well that I'm still sick of Reginald's lack of empathy that would compare my assault by one of your guests without my fault to this reaction after being strangled, who was half powered by the adrenaline and the helplessness of your staff to call 911 for me); while I was almost strangled to death for three minutes to do nothing more than walk to the elevator reception and be called a pedophile, about of nothing, except for his poisoning displayed by the three long Budweiser bottles that resisted in the check-in area of ​​the reception, and where he was engaged in a drunken conversation with other staff members.


    As I walked over to the front desk to say hello to my old friends and employees, he turned to me and said, "What are you doing here, Pedophile?"


    The remainder of this horrifying incident, which I still suffer from physical, emotional, racial and traumatic effects, has finally been followed outside (where, by crime, no surveillance camera is placed - I think the only America with none) and thrown to the ground underneath the belly - where I was strangled from behind by this drunken monster while I was screaming for one of the two employees, including Danielle, Deputy Director, and Alivia Clark to come 'help. They do not have!'


    To make a long story, because I will call the direct business number tomorrow, no one came out by decency, humanity or a paycheck, and helped or even called 911, while I was screaming for Aaron to stop choking me and stop to kill Me, and then to complete, after I arrived and went inside to call the police, they could not call 911 of the phone of the hotel (it was settled the next day by ATT).


    At this point I had to run outside, while they were laughing at me and getting a person from a company called Pop-a-Lock who attended the whole event to call me.


    The police are currently investigating this incident after contacting this person.


    And instead of an excuse by the GM, I received a warning with the author of this aggravated attack on the ESA PROPERTY!


    To add insult to the injury, our GM, Dwayne Dillon, and our district director, Reginald, continued to be silent on this issue, AND TODAY, my mother was charged with a late tax for over $30 because I was threatened with demonetization after TWO YEARS.


    I will not argue here, but I suppose, gentlemen, that besides the culture of racism which, for at least four years, and for what I have attested above, which can not be denied, will not do it,

You have memories with Mauryo Rourk and Donald At MotiveArt to look back on today

Your Notifications

Get notifications via:

Popular Posts

Feedjit

Dogmeat Page Facebook